11 principes à respecter pour créer des formations apprenantes

En entreprise, quelques principes simples, s’ils sont appliqués par le formateur, permettent de maximiser l’impact d’une formation sur ses participants. Les voici brièvement exposés :

Principe n°1 : principe d’intention

Une formation est plus efficace si les participants commencent leur formation avec une intention. Pour cela, il est primordial de créer un projet d’apprentissage qui concerne chaque futur participant aux sessions en présentiel. Un questionnaire d’auto-positionnement sur les futures compétences abordées peut déclencher cette intention en amont.

Principe n°2 : principe d’action

Le formateur ne doit pas se cantonner au rôle du « sachant », mais devenir celui qui permet aux participants de s’approprier le savoir. C’est le participant qui construit ses connaissances, le formateur doit agir comme un guide tout au long de son parcours d’apprentissage.

Principe n°3 : principe d’alternance

Une formation doit alterner des séquences différentes pour ne pas lasser les participants. Une bonne formation est faite de  ruptures régulières entre théorie, jeu, échanges, réflexions individuelles et collectives, pour créer de la surprise et permettre de garder l’attention mobilisée.

Principe n°4 : principe de mise en situation

C’est l’expérience qui permet l’encodage en mémoire d’une nouvelle information. Plus les participants auront l’occasion de tester les connaissances abordées, plus facile sera le développement de nouveaux comportements à l’issue des modules de formation.

Principe n°5 : principe ludique

Le jeu offre un contexte de choix pour l’apprentissage. Il permet aux participants d’expérimenter de nouvelles habitudes de manière ludique. Il tend à diminuer le stress et favorise l’acquisition de nouvelles connaissances.

Principe n°6 : principe du retour d’expérience

L’expérience réalisée au cours d’une formation, qui permet de tester l’efficacité des connaissances abordées, doit faire l’objet d’un retour à postériori. Revenir sur ce qu’il s’est passé, ce qui a fonctionné et ce qui a échoué est une puissant vecteur pour développer de nouveaux comportements.

Principe n°7 : principe de sens

Comprendre le sens d’une nouvelle connaissance facilite l’encodage de l’information en mémoire à long terme. Le formateur doit donc s’attacher non seulement à expliquer un concept mais lui donner un sens concret applicable aux situations quotidiennes des participants.

Principe n°8 : principe de synthèse

Proposer aux participants des synthèses facilite la mémorisation, elles leur permettent de classer mentalement les apprentissages, de repérer les priorités afin de retenir l’essentiel.

Principe n°9 : principe de formalisation

La formalisation via un support physique consolide le principe de synthèse en donnant des points de repères pour classer les apprentissages en mémoire.

Principe n°10 : principe de méta-cognition

Le formateur doit permettre à chaque participant de prendre du recul sur la formation elle-même. L’objectif est de faire prendre conscience à chacun de ce qu’il a appris et de la manière dont il s’est approprié les nouvelles connaissances.

Principe n°11 : Principe du plan d’actions

Le plan d’actions rempli au fil de la formation concrétise l’idée que la formation ne s’arrête pas à la fin du stage. Il favorise l’implication et l’engagement et oblige chaque participant à faire un lien avec son quotidien, en se demandant concrètement comment transposer, transférer et utiliser ce qu’il a appris une fois de retour au bureau.

MENU