Rodéric Maubras, Fondateur H2H

Comment définirais-tu H2H ?

 H2H est un cabinet de conseil et d’accompagnement qui aide les entreprises à mener sereinement leurs transformations. Nous ne sommes pas prescripteurs de réorganisation, nous accompagnons les effets de celles-ci sur les salariés en proposant une approche en 2 temps : d’abord, nous diagnostiquons la santé de l’organisation selon 5 dimensions :  niveau d’engagement des collaborateurs, qualité du lien dans les équipes, niveau d’attachement à l’employeur, capacité d’adaptation des équipes et niveau d’agilité, capacité d’innovation des équipes. Fort des résultats récoltés nous préconisons un dispositif d’accompagnement qui peut mixer plusieurs formats : coaching de certaines équipes ou certains collaborateur clé, programme de formation, ateliers d’échanges, conférences de sensibilisation, etc.

 

Comment a débuté ton histoire avec H2H ?

J’en suis un des fondateurs. Initialement, le Groupe H2H était un cabinet de coaching appelé EDEEN. EDEEN pour Epanouissement Durable en Entreprise… Après deux premières années d’activité en solitaire, j’ai réalisé qu’il me serait nécessaire de trouver des associés si je voulais développer l’activité car comme le dit l’adage : tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! Je me suis associé avec Marie-Noëlle Borel, une collègue rencontrée sur les bancs de l’école de coaching. Après quelques sessions de réflexion collective (et quelques bouteilles de Chablis), EDEEN est devenu le Groupe H2H, pour « Human to Human » !   

Quelle est ta spécialité ?

La dynamique des groupes. Je suis fasciné par la capacité d’un collectif à transcender ses capacités de performance. Je suis convaincu de la puissance du collectif comme révélateur individuel ET levier de transformation sociétale. C’est pour cette raison que j’accompagne les équipes professionnelles en difficulté. Pour cette raison également que j’ai fondé Team Intelligence, l’école du coaching d’équipe. Apprendre à construire en collectif, dépasser la peur des autres, accueillir la diversité et s’en nourrir pour grandir individuellement et en équipe : c’est de cette manière que nous relèverons les grands enjeux du siècle, j’en suis convaincu, et ce bien au-delà des frontières de l’entreprise !

Peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir dans cette aventure ?

Ils sont nombreux… J’ai notamment en tête une soirée mémorable avec le comité de direction d’une grosse association lyonnaise, la veille d’un séminaire rassemblant les 50 managers de l’organisation. Nous avions prévu de nous retrouver avant le jour J sur le lieu du séminaire pour préparer l’événement. Pour agrémenter la réunion l’un des membres du comité de direction avait amené des vins de sa région, dans des quantités… importantes ! La réunion s’est peu à peu transformée en une grande séance de dégustation.  Je dois avouer que nous avons trinqué bien au-delà de la modération et ce jusqu’à une heure très tardive ! C’était bien sûr très sympathique et nous avons créé des liens ! Mais je me souviens aussi du lendemain matin, lorsqu’il a fallu ouvrir le séminaire après seulement quelques heures de sommeil et cette terrible migraine… 

 

Si tu devais te définir en 1 seul mot, ce serait lequel ?

Persévérant. Ou enthousiaste. Persésiaste alors ?

 

Mer ou montagne ?

Les deux, pour la diversité !